Maman Pipelette
Tu es entrain de lire
Les mesures préventives contre la covid dans les écoles
0
FAMILLE

Les mesures préventives contre la covid dans les écoles

Le coronavirus fait partie de notre quotidien depuis plus d’un an. Au fur et à mesure des vagues de contaminations, les moyens de prévention et les gestes barrières ont évolué. Nos enfants n’ont pas échappé à la règle. Le port du masque à l’école en est le parfait exemple. 

Quelles sont les règles sanitaires à l’école ? 

Cela ne vous aura pas échappé, si vous êtes parents, les mesures préventives n’ont fait qu’évoluer depuis l’apparition de ce virus. Si suite au premier confinement, seuls les enfants à partir du collège devaient porter un masque, à la rentrée de la Toussaint, les élèves du primaire ont dû en faire de même. Seuls les plus jeunes en maternelle en sont exemptés. 

Maintenant, il n’y a pas que le port du masque qui a dû évoluer. Le niveau de filtration du masque en fait partie également. Les masques fait maison étaient autorisés jusqu’au début du mois de février 2021. Les établissements disposent donc d’une petite réserve de masque, au cas où un élève se présenterait avec un masque non conforme. Cela sert également en cas d’oubli ou de masque dont l’élastique aurait cassé. 

Autre chose qui a aussi changé : ce sont les distances à respecter entre les élèves entre eux et avec leur professeur, mais également à la cantine. Dorénavant, le mètre n’est plus suffisant. Face à l’arrivée de variant (britannique et sud-africain), ce sont 2 mètres qui doivent séparer les personnes.   

Autre évolution : le sport à l’école. À l’heure actuelle, le sport n’est pas interdit. Toutefois, il ne peut se pratiquer qu’en extérieur. Suivant les régions, cela limite fortement la chose. Malheureusement, des disparités peuvent apparaître sur le territoire. 

À cela, il faut aussi prendre en compte la spécificité des universités et de tous les élèves en études supérieures. Les règles sanitaires sont encore autres, puisque les cours ne sont pas assurés en présentiel, mais à distance. Seuls les travaux dirigés des premières années peuvent être suivis en présentiel, mais par demi-groupe. Pas toujours évident d’étudier dans de telles conditions, sans la réelle présence d’un enseignant pour lui expliquer les difficultés, et également face à ce sentiment de solitude. À cela, s’ajoute la précarité, puisque bon nombre des étudiants ne peuvent plus avoir de petit job pour payer leurs repas. 

Pour l’instant, les mesures mises en place à l’université ne concernent pas les lycées et les collèges, puisque la propagation du virus n’y est pas aussi intensive. De plus, les apprentissages doivent absolument être maintenus et de qualité chez les plus jeunes, car ils n’ont pas encore les bases et l’autonomie nécessaire. 

La mise à jour du protocole sanitaire de mai 2021

Toutes les informations ci-dessus sont toujours valables, il y a quelques ajustements sur le protocole sanitaire.

Ainsi, le personnel identifié comme cas à risque devra obligatoirement se faire tester 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé. Il est à noter que l’enfant n’est absolument pas soumis à cette obligation et que le résultat est soumis au secret médical.

Pour les élèves, les tests naso-pharyngés sont mis de côté, car ils étaient jugés trop difficiles, voire impossible à réaliser correctement dans un certain nombre de cas.

Des tests salivaires sont donc mis en place a compté du 3 mai, avec un protocole très strict :

  • Les tests en milieu scolaire sont sur la base du volontariat
  • Ils doivent être effectués par du personnel médical (médecin, infirmière, pompier)
  • Il faudra obligatoirement recevoir le contentement des parents.

En cas de suspicion de cas du personnel, les élèves ne seront plus dispatchés dans les classes, mais invités à rentrer chez eux. Ils devront s’isoler en attendant de connaitre le résultat.

Covid : Quel masque pour son enfant ?

Comme vous venez de le lire, les masques artisanaux, aussi beaux soient-ils, ne sont plus autorisés à l’école. Votre cher bambin doit donc porter un masque chirurgical pour enfant, et cela, quel que soit son niveau d’étude, dès lors qu’il est âgé d’au moins 6 ans. Il est également important de choisir un masque pédiatrique et non pas un masque pour adulte. En effet, un masque trop grand va glisser et ne sera donc pas efficace.

Vous pouvez toujours faire des nœuds au niveau des élastiques, mais cela ne sera pas confortable. N’oubliez pas que votre enfant va devoir le garder 4 heures.

Voici donc quelques conseils pour le port du masque pédiatrique à l’école :

  • Votre enfant devra en avoir au moins 2 avec lui, à savoir un pour le matin et un pour l’après-midi. L’idéal serait d’en avoir un 3e, au cas où les élastiques cassent par exemple.
  • Prévoyez un sac pour les masques propres, et un sac pour les masques usagers (si ce sont des masques en tissu). Cela évitera de disséminer les germes et de contaminer les masques propres. Vous pouvez acheter tout simplement des sacs congélation, avec un zip facile à fermer, et noter dessus “Propre” et “Sale” pour éviter que votre enfant se trompe.
  • L’idéal est de choisir un masque avec une barrette nasale. L’ajustement n’en sera que mieux, et si votre enfant porte des lunettes, il sera moins embêté par la buée. 
  • Expliquez-lui comment mettre et enlever son masque correctement.

Pour le choix du masque alternatif en tissu, il devra absolument être de catégorie 1. Cela signifie qu’il sera capable de filtrer environ 90 % des particules d’une taille de 3 microns. Vous les trouverez dans le commerce avec l’appellation “UNS1” ou “catégorie 1”. Vous aurez également l’inscription AFNOR de spécifier sur l’emballage. 

En ce qui concerne les masques chirurgicaux pédiatriques, ils seront blancs et bleus, comme pour les adultes. Vous devez avoir la norme EN 14 683 et le marquage CE. 

  • article en partenariat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *