Aujourd’hui je vais vous parler de ma dernière année de maternelle l’année de la peur et de l’enfer…

ma dernière année de maternelle j’ai eu un maître avec de grands cheveux noirs, toujours attachés en queue de cheval avec une moustache…

Puis au fur et à mesure que l’année scolaire passait, moi qui aimait l’école, ben je ne faisais que pleurer pour y aller, il est même arrivé que je me fasse pipi dessus tellement j’avais peur, ma maman croyait que c’était parce que je n’avais pas envie d’y aller, enfin c’est ce que l’école lui avait dit, puis en même temps je ne lui disais rien.. il m’avait dit de ne rien dire sinon il s’en prendrait à eux et moi je les aimais trop …  alors je me suis tu…

Je voyais des grands ( je parle des adultes), ils savaient, mais ne faisaient rien, pourquoi l’atsem n’avait pas le droit de rentrer dans la classe ? et pourquoi .ils nous laissaient avec le petit garçon subir ça… je nous revois encore dans la classe mis de côté.. je sens une moustache encore sur des endroits intimes de mon être, je ne sais pas si cela partira un jour…je ne pense pas….

J’étais devenue en quelques mois une petite fille malheureuse, je ne faisais que pleurer, ma maman se doutait de quelque chose, mais on lui disait qu’elle se faisait des films… puis un jour la directrice l’interpelle et lui lance ” il se passe quelque chose de très grave…” et là ma maman tombe de haut…

Moi je ne dis toujours rien de ce que j’ai vécu c’est comme un énorme trou noir, j’ai mis ça dans un coin de ma tête, mais c’est toujours là et l’école me fait peur.. l’endroit où on me pensait et où je me pensais en sécurité est devenu l’endroit de mes plus grandes peurs…

En primaire tout c’est passé plus ou moins bien, j’angoissais chaque matin pour aller à l’école, mais ma maman me donne un médaillon qu’elle embrasse chaque matin pour me donner du courage et me dit que ça va bien se passer ! je l’a crois et ça se passe bien, mais la peur est toujours là…

On me dit que j’ai dû mal à me concentrer du coup une dame vient me chercher pendant les cours… je fais des espèces de traits d’un point à un point…

Ma dernière année de maternelle l'année de la peur et de l'enfer

Source

Ma dernière année de maternelle l’année de la peur et de l’enfer

A la maison lorsque ma petite sœur fait un cauchemar ma maman vient prendre ma place ( oui nous dormons dans le même lit avec ma petite soeur) et moi je vais dans le lit avec mon papa et j’ai peur, peur qu’il me prenne pour ma maman alors je me mets tout au bout du lit pour qu’il qu’il ne me touche pas… (je ne l’ai jamais dit à mes parents)

Puis comme ça ne va toujours pas, mes parents me font suivre par une psychologue, me font faire des tests de QI, pour voir si je n’ai pas de soucis de ce coté-là… et il s’avère que j’ai même un QI plus élevé que la moyenne..

Ce qui a été un déclencher pour moi cela à été le prof de sport de mon collège qui a été accusés à tord ou à raison je ne sais pas, mais pour moi c’est là où mes crises d’angoisses on été important et où mon passé a refait surface….

Puis je me souviens,  j’ai été voir la psy qui m’a me poser des questions et elle m’a demandé de dessiner ma famille et là j’oublie mon papa, alors que lui n’y est absolument pour rien, mais c’est un homme… et une personne à laquelle j’avais confiance.. puis elle me fait faire différents tests.. et là ça tombe… votre fille a vécu quelque chose de grave avec un homme à qui elle faisait confiance et ma maman fait le rapprochement et là j’ai vraiment commencé à avoir des vagues de souvenirs .. même si je me suis toujours souvenue de son visage et de sa voix que je n’oublierais certainement jamais, sa façon de me mépriser, de me dire que je ne servais à rien, que j’étais une petite fille idiote… puis des sensations sur mon corps… il ne m’a pas violée, mais c’est tout comme…

Très longtemps j’ai douté de moi de ses souvenirs, pourquoi à moi ? j’étais aussi nulle ?

Puis un jour on a croisé l’ATSEM avec ma maman et là elle nous a confié qu’après cette année là elle avait été arrêté pendant de nombreux mois voir années pour dépression, elle avait dit ce qui se passait à la directrice,, mais personne ne faisait rien…  oui l’ATSEM n’avait même pas le droit de rentrer à certains moments dans la classe de ce dit maître… qu’avant de venir dans cette maternelle il avait déjà eu des plaintes…

Encore aujourd’hui je n’ai pas encore toutes les réponses à mes questions, j’aimerais d’ailleurs revoir l’ATSEM pour en rediscuter avec elle ( ma maman l’avait recroisé un peu plus tard et lui a donné son numéro de téléphone), mais là peur de me souvenir, de revivre ça est trop grande…

Aujourd’hui j’ai 29 ans, je suis maman de deux petits garçons, je suis mariée à un homme adorable qui m’aime et me respecte, ce qui s’est passé n’a pas détruit ma vie, mais ça fait toujours parti de moi et je peux vous dire que tout n’a pas été rose, je reviens de loin et quand je vois l’actualité que des petites filles de 5 ans ont dû faire des fellations à un directeur qui avait déjà été condamné ça me rend folle !

J’angoisse à l’idée que mes petits garçons puissent vivre ce que j’ai vécu et encore aujourd’hui je vais voir le psy très régulièrement pour justement ne pas faire de transfert pour mon petit garçon de 4 ans qui va à l’école maternelle..

Je n’en veux pas à ma maman pendant longtemps la pauvre elle a vécu les pires choses qu’une maman puisse vivre je m’en rends compte, surtout depuis que je suis maman à mon tour, on ne peut pas tout savoir, je lui en voulais parce que c’était elle qui chaque matin m’m’emmenait  à “l’abattoir” pour moi… et ce n’était en AUCUN CAS SA FAUTE !!!

Mais j’en veux surtout au maître oui parce que c’est un pervers, un pédophile une personne qui ne devrait plus jamais approcher un enfant de près ou de loin, mais ceux à qui j’en veux le plus… c’est à l’école aux personnes qui étaient là qui étaient au courant, mais qui n’ont pas levé le moindre petit doigt pour nous sauver moi et ce petit garçon…

On vit après ça, mais on n’oublie jamais…

 

du 25 Mars 2015
du 25 Mars 2015 Merci !!! 

 

62 thoughts on “Ma dernière année de maternelle l’année de la peur et de l’enfer”

  1. Je n’ai pas de mots , ses personnes mérite la prison a vie ..
    On pense nos enfants bien entouré en sécurité … plein de courage a toi ce petit garçon et ses enfants et parents qui doive vivre une atrocité a vie … 🙁

    1. oui ce n’est pas facile heureusement la vie peut être belle quand on est bien entouré on n’oublie jamais.. ça fera partie de moi… à vie et si seulement les écoles pouvaient être plus vigilantes …

  2. J’ai des frissons partout… plein de câlins de réconfort… et tu as raison, ce n’est pas à toi d’en avoir honte, jamais !

  3. c’est toujours le but des agresseur faire croire que c’est de ta faute que tu le merite ou meme qu’il fais rein de mal que c’est normal !! il faut surtut pas le croire !! je suis dsl que tu est vécu sa si tu veut venir me parlez je suis la , j’ai vecu un cas similaire meme si ce n’etais pas mon maitre mais mon pere et je dois faire aussi ce gros travail pour ne pas leur montrer ma peur !! donc je te soutien a 10 pourcent ma belle gros bisous

  4. y’a aucun mot pour te soutenir parce qu’on n’est pas passé par là mais nous te lisons et nous en avons des frissons

  5. Quelle horreur et quel courage d’en parler.
    Comment on peut laisser faire ça alors que c’est su,je ne comprends pas.

    C’est un article très fort qui j’espère pourra aider des personnes qui elles non jamais osé en parler.

    1. Merci ça n’a pas été facile, mais j’avais besoin de le dire je ne pouvais plus le garder pour moi et j’espère vraiment pouvoir aider surtout qu’on hésite pas à venir me voir 😉

  6. Ton témoignage est bouleversant… Il y a beaucoup trop de personnes dans ta situation et de témoins qui n’ont jamais bougé! Il y a un très gros problème dans le système actuel et je ne comprends pas pourquoi on laisse ces personnes en contact régulier avec des enfants!!! Heureusement maintenant les enfants parlent plus et on s’alarme plus vite…. De gros bécots de réconfort. Bravo pour ton courage et d’avoir fait front en te construisant une belle famille ♥

    1. Merci beaucoup pour ton message, oui heureusement maintenant on en parle, même si c’est encore très tabou quand même !! je trouve qu’il n’y a pas suffisamment de prévention dans les écoles parce que ça peut arriver partout ça peut être un parent, un(e) instituteur, un (e) babysitter.. et dire à nos enfants NON personne à le droit de faire ça, NON il n’arrivera rien à vos parents… je pense que c’est important à n’importe quel age… après j’essaye de ne pas être trop non plus, d’avoir le juste milieu, mais avec Stitch je lui en parle de temps en temps…

  7. J’espère que ce témoignage t’aidera à avancer…je suis sans mot …
    Tes loulous ont une super Maman <3 N'en doute jamais !!

  8. Juste de douces pensées…je suis d’autant plus touchée car cette actualité que tu cites a la fin se passe dans une commune qui borde la mienne…ces petites filles se pourraient être la mienne 🙁

  9. Sophie tu as bien du courage d’en avoir parle , je ne m’en remet pas d’avoir vu ce que je viens de lire .
    J’ai envie qu’ils meurent ces gens là ce n’est pas croyable .
    🙁 <3

    1. Très peu de personne le savent c’est vrai que j’ai une certaine pudeur, peur d’être jugé…mais quand j’ai vu l’actualité d’aujourd’hui j’avais besoin d’en parler.. de le dire.. et je pense à ses petites filles !!!

  10. Quelle horreur… 🙁 comme je suis désolée pour toi. Je pense que l EN n est pas assez sélective ….courage dans ce combat…

  11. C’est vraiment insupportable ce qui t’es arrivé, comment des personnes aussi dingue peuvent enseigner, comment leur perversité peut aller jusqu’à postuler dans des écoles, alors qu’ils devraient s’éloigner de leurs tentations :/
    En tout cas tout mon courage pour vivre avec ce passé, et j’espère également que mes filles n’auront jamais à vivre de telles choses que ce soit au sein de leur établissement scolaire ou ailleurs :s

  12. J’en ai les larmes aux yeux, je suis outrée et je pense fort à toi et à cette petite fille que tu étais et je la serre fort fort fort dans mes bras <3 🙁

  13. Un enfant devrait pouvoir grandir dans un monde douillet et surtout être loin des ces monstruosités.
    J’ai juste envie de te prendre dans mes bras et caliner et protéger l’enfant et l’adulte que tu es.
    Tu fais bien d’écrire … continue à écrire …
    Biz

  14. Bravo ma Sophie! Je suis si fière de la jeune femme que tu es devenue ! A l’époque ce n’était pas d’actualité et on se heurtait à un mur de la part de certains membres de l’éducation nationale. Mais ensemble nous avons fait face , et ce qui nous ne tue pas nous rend plus fort. Puisse ton témoignage aider à éviter à d’autres les moments si terribles que nous avons vécus . Je t’aime ma fille, tu es une belle et courageuse personne, mes loulous ont de la chance de t’avoir pour maman !

  15. Je découvre ton témoignage via ton commentaire sur l’actualité. Je n’ai pas de mots. Tu es courageuse d’en parler et si ça peut aider d’autres personnes c’est d’autant plus fort. Tendres pensées

    1. j’aimerais tellement que cela n’arrive plus … et quand j’ai vu l’actualité je n’ai fait que pleurer comment cela peut encore arriver de nos jours comment peut on faire une telle erreur ? merci pour ton message <3

  16. Quel cauchemar….et quelle force tu as eu et tu as en toi ! Des frissons dans le dos, dans le ventre, de partout. Ma petite fille est en PS, et a commencé des activités extra-scolaires cette année…c’est une pensée que j’ai très souvent et on se rend compte aujourd’hui, qu’il n’est plus incensé d’avoir ces pensées… Pffffff….

  17. Quel article, que ça a du être dur surtout qu’avant on en parlait encore moins. J’ai vaguement entendu la nouvelle histoire à la radio mais mes enfants étaient avec moi dans la voiture et j’ai préféré baisser le son. Franchement je ne comprends pas ce comportement que ce soit de ce maître ou même des autres (mince pourquoi personne n’a appelé l’inspecteur, je suppose que c’était un beau parleur encore qui avait l’inspecteur dans sa poche) ou même le fil enfant battu (ce n’est pas une brutalité physique mais mentale) Enfin bon courage à toi et espérons qu’un jour les gens comme ça ne pourront plus s’approcher des enfants.

  18. Quel courage, beau texte, quelle horreur venant d’un maître en plus ! Je ne comprends pas que l’école n’ait rien fait. De plus ce qui se passe durant l’enfance nous marque c’est sur surtout ça. Bravo pour ce témoignage qui nous pousse à être vigilante.

  19. Je découvre cet article et j’en reste sans voix.
    C’est révoltant que cela puisse se produire dans des écoles… C’est le lieu où tu aurais dû être en sécurité… Je n’imagine pas le calvaire que tu as vécu, et la douleur de tes parents quand ils l’ont su…
    Je t’embrasse fort.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :