L’épuisement maternel – burn-out sujet tabou?

Le juin 24, 2013 , mis à jour le janvier 9, 2022 , 17 commentaires - 7 minutes de lecture

Comment faire quand on se sent à bout, la fatigue est là, etc… ?

Être maman, ce n’est pas évident, on peut se réveiller fatiguée, épuisée, stressée, entre les pleurs incessant de bébé, la vie de famille on craque on est écrasée par tout ce poids 

On a tendance à minimiser les choses, ça va passer, mais voilà ça ne passe pas et ça à même tendance à s’aggraver.

Et beaucoup de parents ne connaissent pas l’épuisement maternel / burn-out

Et c’est important d’en parler.

Vous vous sentez démuni, vous vous sentez incompris, vous vous énervez très souvent, trop souvent sur vos enfants.

Vous avez un comportement qui peut devenir agressif même vis-à-vis de votre compagnon.

Les disputes sont devenues un quotidien…

Je vais donc vous partager mon expérience, mon burn-out!

J’ai deux enfants, tout pour être heureuse mais voilà…

A un moment donné j’ai trop donné de ma personne et je me suis oubliée.

Un enfant, un bébé, un époux, une maison, un chien…

Il y a des moment où je n’arrêtais pas de pleurer, j’ai eu une période très compliquée.

En effet, devoir jongler entre eux deux, seul!

Je me mettais une pression monstre pour que Hugo ne soit pas jaloux de son petit frère.

Et il y a des moments où je ne pensais jamais arriver, je voulais sortir, puis je changeais d’avis au dernier moment, parce que ma maison était en désordre.

Sans m’en rendre compte j’étais devenu un robot …

A ne plus aimer mes journées, j’ai essayé d’en parler à mon boulot, à mes collègues et cela ne m’a pas aidé du tout.

Bien au contraire, je me suis sentie encore plus déprimée, je me sentais vraiment nulle, et après ça je n’ai pas voulu en parler à mes amies.

En effet j’étais suffisamment mal comme ça. 

Puis du coup j’avais honte de ressentir ce malaise par rapport à mon quotidien et mes enfants… 

Et je me suis retourné vers la personne qui était toujours là pour moi, ma maman.

C’est là qu’elle a mis des mots sur mes maux “je pense que tu fais un burn-out” et si tu as besoin je peux t’aider.

A ce moment-là je ne savais pas ce qu’était l’épuisement maternelle… et je dois dire que je n’étais pas encore prête à l’entendre non plus.

Cela ne va pas m’arriver!.

L'épuisement maternel - burn out sujet tabou?

Oui l’épuisement maternelle, burn-out existe, et il est tabou, et ce n’est pas normal!

En effet, je n’aime pas demander de l’aide, je voulais être capable de gérer sur tous les front.

Puis il n’y a que moi qui fait bien, je ralais contre mon mari parce qu’il ne m’aidait pas et quand il essayait de m’aider ce n’était jamais bien.

Et j’ai enfin réalisé que je n’allais pas bien et qu’il fallait que je l’accepte.

En effet, de vouloir tout faire, sans déléguer pour les papiers, les différents rendez vous, gérer les pleurs et les cris.

Ce n’était plus possible, et surtout que je voyais mon mari démuni, il voulait m’aider, mais ce n’était jamais bien pour moi, j’étais par moment même agressive…

Et on se disputait beaucoup à cause de ça et surtout que cela ne me ressemblait pas.

En effet je ne me sentais pas capable, j’étais submergée par tout ce qui m’arrivait!

A Trop tirer sur la corde, elle se craque.

C’est pourquoi j’insiste si ça ne va pas, quand on sent un trop plein, que le burn-out est peut-être là, il faut en parler, c’est vraiment important!

Puis comme vous avez pu le voir, il faut aussi choisir les bonnes personnes aussi.

Parce que lorsqu’on est mal, certaines personnes aiment en rajouter et ne nous aident pas du tout.

Dites vous qu’il y aura toujours des mères parfaites qui en font x fois plus que vous, qui gèrent de folie, mais j’aimerais bien les voir  24h/24h.

Après tant mieux pour elles, mais…

Surtout ne vous comparez pas à elle, c’est une grave erreur!

Il ne faut pas culpabiliser!

Oui l’épuisement maternelle, le burn-out existe, et cela ne doit pas être tabou.

Et une fois qu’on a compris qu’on a trouvé toute l’aide qui nous fallait

Par exemple , j’ai pu reprendre mon rôle de maman dans de meilleures conditions! 

Et quand je vois que je recommence à craquer j’en parle et suite à d’autres soucis je continue de voir ma psy et ça m’aide aussi. 

Pourquoi cela touche plus les mères?

Parce que ce sont elles qui sont en moyenne encore plus présentes et plus investies dans le foyer que les hommes.

En effet, nous nous occupons de beaucoup de choses dans notre foyer, des rendez-vous médicaux, sportifs… pour nos enfants, tout ce qui est administratif.

Oui nous avons beaucoup de choses à gérer, à nous occuper, on a une charge mentale conséquente.

On a plus tendance à prendre un congé parental pour s’occuper de ses enfants.

Comment sortir d’un burn-out ?

Il est important de comprendre que vous n”êtes pas responsable de ce qu’il vous arrive et vous n’êtes pas une mauvaise mère.

Il est important d’en parler, vous avez besoin d’aide! 

En allant sur le net j’ai découvert que je n’étais pas là seule à ressentir cela que le burn-out touche de nombreuses femmes.

Cela m’a beaucoup aidé à prendre conscience que je n’étais pas seule, et ça m’a beaucoup rassuré aussi.

Alors certe ce n’est pas évident, mais il faut le faire il y a de nombreuses structures, associations qui sont là pour vous aider, vous guider aussi.

Et je n’ai pas honte de le dire pendant plusieurs mois j’ai consulté une psychiatre et ça m’a beaucoup aidé.

Le fait de pouvoir vider mon sac que l’on garde fermée depuis des mois, me sentir libre de pouvoir tout dire, de me lâcher-prise

Je peux vous dire que cela fait un bien fou.

C’est là que j’ai pu en discuter aussi avec mon mari et que j’ai délégué pour que je puisse “revivre”.

C’est important de rétablir l’équilibre au sein du couple.

J’ai pu prendre du temps pour moi, pour m’occuper de MOI, alors ce n’est pas souvent, mais cela fait du bien de s’évader de son quotidien quelques heures.

On est une maman, une épouse, mais une femme avant tout…

alors oui, ce sont les femmes qui sont majoritairement touchées par l’épuisement maternelle, le burnout, cela existe et cela ne doit pas être tabou!

De nombreuses mamans vivent la même chose

Ça m’a également donné envie d’en parler sur le blog, de partager avec mon vous mon témoignage.

Parce que c’est une épreuve compliquée à gérer, à comprendre et à assumer.

J’ai admis que je n’étais pas une mère parfaite et que j’en étais même fière !

Tant pis si ma maison n’est pas rangé aujourd’hui, elle le sera plus tard, parce que j’avais deux enfants.

et qu’au lieu de me mettre la pression pour le rangement, les lessives …

Je préfère sortir et profiter du soleil et des enfants… 

J’ai également pris du temps pour aller voir des copines, des boutiques, bon après il y a eu le COVID.

Que pensez vous de l’épuisement maternelle, le burnout est ce que c’est tabou pour vous?.

Si vous avez besoin d’en parler n’hésitez pas à me contacter je suis là pour vous aussi!

Please follow and like us:

Commentaires

Le juin 25, 2013 à 6:09 , swettylux a dit :


oui ca c sur mais il faut que tu essaye de sortir et de penser un peu a toi aussi
c pas toujours facile mais il faut essayer


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 1:53 , maman pipelette a dit :


merci oui tu as raison là je suis bien décidé de prendre du temps pour moi seule ;)


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 7:02 , Céline Tissot a dit :


il faut apprendre à relativiser et à prendre du recul...je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire....si tu as besoin je suis là pour parler ;) Bon courage,


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 1:54 , maman pipelette a dit :


c'est gentils merci beaucoup ;)


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 8:14 , sophie-mum a dit :


non je n'ai pas fait car j'ai des moments a moi au boulot avec mes collegues et surtout minipuce part tous les 15 jours chez sont pere les week end alors je profite.
Je prends du temps pour moi pour allez chez lestheticienne, pour faire du shopping sans les enfants et ça fait du bien.
Essaie de faire 2 sorties par mois entre copines ?


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 1:54 , maman pipelette a dit :


oui là c'est prévue faut qu'on arrive à trouver une date mais on va trouver !!


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 8:49 , Maman Tourbillon a dit :


Les premiers mois avec ma puce ont été un peu difficile car elle pleurait beaucoup et voulait têter tout le temps ! Je me souviens avec émotion de ma première sortie : aller chez le coiffeur 1,5 mois après la naissance, première fois que je la laissais à son papa ! Mais je ne crois pas avoir fait de burn-out, je suis plutôt zen de nature.
Par contre je m'interroge pour bb2 qui arrive fin


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 1:58 , maman pipelette a dit :


Pour Stitch j'ai eu aussi des moments difficile, pour le deuxième c'est encore moins évident surtout il ne faut pas hésiter à en parler j'ai longtemps hésité et en faites depuis aujourd'hui je me sens soulagé... alors surtout n'hésite pas à en parler et si tu as besoin je suis là !!!


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 1:48 , Maman Clémentine a dit :


Ici c'est les six premiers mois qui ont été difficiles, j'avais l'impression que je n'arriverais jamais à tout gérer. D'ailleurs c'est le cas, parfois la maison n'est pas aussi clean que je le voudrais, le tas de papiers monte dangereusement.... mais j'arrive à prendre du recul. Je n'imagine pas comment ça doit être avec deux, même si c'est merveilleux.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 1:58 , maman pipelette a dit :


il faut avoir des yeux de partout... lol


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 2:25 , Oops et Cie a dit :


Ici aussi c'est pas tous les jours faciles, alors que je n'ai qu'un bout'chou. J'essaie de relativiser en me disant qu'on ne peut pas être parfaite.
Et c'est ça le plus dur car on aimerait tout le temps donner le meilleur de nous-même à nos enfants. Il faut accepter les petits coups de mou et se dire qu'on fera mieux le lendemain...


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 27, 2013 à 8:16 , maman pipelette a dit :


Ce n'est pas facile que ce soit un enfant, deux ou plusieurs...


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 9:40 , Elodie mum a dit :


C'est pas simple quand on est à la maison avec les enfants. Toutes nos pensées sont pour eux, tous nos faits et gestes sont pour eux, toutes nos peurs sont pour eux, et j'en passe ...

C'est magnifique sous un angle de profiter de ces petites merveilles à temps plein, ... mais ici cela s'est révélé être un cocktail explosif les premiers mois, et ça l'est encore par


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 25, 2013 à 9:42 , Elodie mum a dit :


et bravo pour la une HC !


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juin 27, 2013 à 8:17 , maman pipelette a dit :


Merci Elo, j'aime beaucoup ce que te repète tout le temps On ne fait pas toujours ce qu'on veut, mais on fait le meilleur en faisant ce qu'on peut. je vais la garder !!!


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juillet 2, 2016 à 5:36 , Rivieramum a dit :


Tout comme toi j'ai deux enfants en bas age et jai fait aussi un burn Out car je gérais pas mal seule et même encore maintenant c'est un peu difficile pour être honnête j'ai mis la
Barre trop
Haut dans pas mal de domaines.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le juillet 3, 2016 à 8:34 , Maman pipelette a dit :


ce n'est pas évident, on se met beaucoup de pression on a tendance à oublier qu'on est pas des robots et que l'on peut craquer... bon courage


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.