Face aux médicaments prescrits que devons nous faire?

Avec ce qui est arrivé à ce bébé en decembre dernier je me pose de plus en plus de questions sur notre façon de faire face aux médicaments qu’on nous prescrits pour nous pour nos enfants

si vous n’avez pas suivi un nourrisson âgé de 10 jours est décédé à son domicile le 21 décembre dernier, par arrêt cardiorespiratoire, après avoir reçu une dose d’Uvestérol D. Il a présenté des signes de suffocation «immédiatement après l’administration du produit, deux heures après la tétée.

D’ailleurs l’Uvestérol D est suspendu, ce que je trouve grave c’est que les risques étaient connus, moi même je trouvais cela hard pour des enfants aussi petits, le produit n’est pas en cause, mais la pipette on verra d’ici quelques jours…

On en avait prescrit à mes enfants et pour tout vous dire, je devais leur en donner une fois sur trois, voir sur quatre, je me rends compte que ce n’était pas bien et je ne savais pas qu’il existait d’autres vitamines en gouttes et c’est là que je regrette que le pédiatre nous propose un seul produit et non un panel pas 50 non plus, mais au moins deux….

C’est vrai que pour moi les médicament étaient là pour nous guérir (et heureusement c’est le ça pour de nombreux), mais à nous de rester prudents, voir méfiants, quand on nous prescrit/conseil un médicament, comprimé, pommade….

Dans mon cas je ne regardais jamais la notice qui se trouvait à l’intérieur de la boîte sauf pour connaître les cas où il fallait les prendre, mais depuis que je suis devenue maman cela a beaucoup changé, je ne fais confiance qu’en mon instinct et à ce que je lis.

Face aux médicaments prescrits que devons nous faire?

Face aux médicaments prescrits que devons nous faire?

En effet maintenant avant de donner quoi que ce soit à mes enfants je prends le temps de bien lire les doses, les effets qu’ils peuvent avoir bon comme mauvais et aussi de quoi ils sont faits, parce que guérir d’un côté c’est bien, mais avoir d’autres soucis de l’autre et je le fais également pour moi aussi, pour mon mari…

Il est vrai que maintenant je prends plus le temps de regarder/chercher d’autres alternatives et j’ai plus tendance à prendre et donner de l’homéopathie aux garçons par exemples pas de vaccin contre la grippe pour nous, mais une dose chaque semaine de oscillococcinum

Je pense qu’on est jamais trop prudent voir méfiant aujourd’hui et qu’il ne faut pas oublier que derrière tout cela se cache de puissants laboratoires et beaucoup d’argents.

il m’est arrivée de ne pas donner certains médicaments aux garçons parce que je ne le sentais pas… Il ne faut pas hésiter à dire non à son médecin et son pharmacien ils sont là pour nous conseiller et nous aider à trouver le meilleur pour nous soigner, mais il faut savoir se faire confiance!

Je pense à ces parents dévastés, je n’ai pas de mots je n’ose même pas imaginer leur peine…

Doit on avoir une confiance aveugle dans les médicaments que nos médecins nous prescrivent ?

2 thoughts on “Face aux médicaments prescrits que devons nous faire?”

  1. Je n’arrête pas de réfléchir depuis que j’ai entendu ça. J’en ai donné à ma fille, et j’avais déjà des doute pour mon fil, du coup je ne lui ai pas donné longtemps l’uvestérol. Mais de manière générale j’essaie de privilégier l’homéopathie pour eux comme pour moi. J’ai peur de ces médicaments, parfois je me rends même malade en les prenant de peur de la réaction. Un peu folle je sais lol

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :